theatre-contemporain.net artcena.fr

Accueil de « Tendre et cruel »

Tendre et cruel

+ d'infos sur le texte de Martin Crimp traduit par Philippe Djian

: La mise en scène

L’action se déroule dans un un lieu qui pourrait être une villa, un appartement ou une suite d’hôtel près d’un aéroport. Un lit immense est le théâtre d’Amelia. Le désir et la mort sont le sujet central de la pièce et le grand lit d’Amelia est le théâtre dans lequel se joue cette tragédie de notre temps. Quelques fauteuils, quelques chaises, des tables entourent le lit. De ce lieu, Amélia ne bouge pas. Elle attend son homme. Désespérément. Des hommes apparaissent, mais jamais celui qu’elle veut ! Ils arrivent avec des nouvelles indéchiffrables, mensongères. La mise en scène s’ordonne autour de cette femme blessée, qui refuse d’être considérée comme une victime ; la mise en scène est à l’affut de ce qu'elle vit, de son abandon, de son angoisse, de sa part de vérité. Entourée de ses femmes, elle se croit à l’abri, mais la violence du monde la rejoint, inexorable. Elle la pousse au meurtre et au suicide.
Son mari est le soldat qu'on envoie “sur une opération après l'autre”, nous ditelle avec une étrange lucidité, "dans le but – le but déclaré – d'éradiquer le terrorisme: sans comprendre que plus il combat le terrorisme plus il engendre le terrorisme – et même invite le terrorisme – qui n'a pas de paupières – dans son propre lit".

Brigitte Jaques-Wajeman

imprimer en PDF - Télécharger en PDF

Ces fonctionnalités sont réservées aux abonnés
Déjà abonné, Je me connecte Voir un exemple Je m'abonne

Ces documents sont à votre disposition pour un usage privé.
Si vous souhaitez utiliser des contenus, vous devez prendre contact avec la structure ou l'auteur qui a mis à disposition le document pour en vérifier les conditions d'utilisation.