theatre-contemporain.net artcena.fr

Accueil de « Catarina et la beauté de tuer des fascistes »

Catarina et la beauté de tuer des fascistes

+ d'infos sur le texte de Tiago Rodrigues traduit par Thomas Resendes
mise en scène Tiago Rodrigues

On en parle dans la presse et sur le web

La Presse

Image de la critique de La Presse

lundi 20 novembre 2023

Une famille qui poursuit une tradition sanglante

Par Stéphanie Morin

Le metteur en scène portugais Tiago Rodrigues, qui est aussi l’actuel président du Festival d’Avignon, sera de passage à Montréal le printemps prochain dans le cadre du Festival TransAmériques....

Lire l'article sur La Presse

Un certain regard sur la culture

Image de la critique de Un certain regard sur la culture

samedi 03 décembre 2022

Tiago Rodrigues, la démocratie assassine

Par Guillaume Lasserre

Depuis 70 ans, cette famille a pour tradition de tuer des fascistes. Aujourd’hui, ils sont tous réunis pour soutenir la plus jeune dans ce rituel de passage. Mais voilà, Catarina est incapable de le faire. La violence peut-elle sauver la démocratie ? Avec « Catarina et la beauté de tuer des fascistes », Tiago Rodrigues réinvente un théâtre populaire, à la fois courageux et dérangeant....

Lire l'article sur Un certain regard sur la culture

critiquetheatreclau.com

Image de la critique de critiquetheatreclau.com

lundi 24 octobre 2022

ui sont donc ces fascistes

Par Claudine Arrazat

ui sont donc ces fascistes qui reprennent le pouvoir dans bon nombre de pays ? Le fasciste que Catarina doit fusiller va vous en parler et vous faire trembler. Aujourd’hui, le 19 mai 2028 dans le sud du Portugal,......

Lire l'article sur critiquetheatreclau.com

hottello

Image de la critique de hottello

dimanche 23 octobre 2022

Répression retournées à l’envoyeur.

Par Véronique Hotte

« Mettre à mort » un être appartient au tableau des catastrophes naturelles comme des actions humaines : guerre, révolte, émeute, rixe, attentat, tuerie, massacre. Ici, à l’intérieur aussi d’une « justice » que revendique la famille d’origine rurale dans Catarina et la beauté de tuer des fascistes de Tiago Rodrigues, en guise de condamnation et de répression retournées à l’envoyeur....

Lire l'article sur hottello

Crayonné au théâtre.

Image de la critique de Crayonné au théâtre.

vendredi 21 octobre 2022

Aiguiser notre vigilance face à l’éventuel retour de la « bête immonde ».

Par Christian Drapron

Nous sommes en l’an de grâce2028, au seuil d’un pavillon de bois clair au sud du Portugal, au coeur d’une clairière plantée de chêne-liège. C’est là que Tiago Rodrigues nous convie à une étrange fête familiale quasi immuable célébrant le geste inaugural de la vieille Catarina Eufémia qui tua son propre mari, complice du meurtre de sa meilleure amie par les sbires fascistes de Salalazar en 1954....

Lire l'article sur Crayonné au théâtre.

I/O Gazette

Image de la critique de I/O Gazette

vendredi 21 octobre 2022

Un bon fasciste est un fasciste mort

Par Rédaction

Ecrit pendant le Covid, « Catarina et la beauté de tuer des fascistes » est un détonnant exercice de pensée d’une grande maîtrise formelle, à mi-chemin entre proposition philopolitique et conte tragicomique. Mais la création de Tiago Rodrigues ne reste-t-elle pas enfermée dans le périmètre de ses propres ambiguïtés ? « Não passarão », lit-on sur la nappe qui recouvre......

Lire l'article sur I/O Gazette

Mouvement

Image de la critique de Mouvement

mardi 18 octobre 2022

Catarina et la beauté de tuer des fascistes : tenir le dilemme

Par Aïnhoa Jean-Calmettes

Victorieux en Suède, Pologne, Hongrie et dorénavant en Italie : les partis d’extrême-droite, néo-fascistes revendiqués pour certains, gagnent du terrain en Europe. Au théâtre, la pièce de Tiago Rodrigues, metteur en scène récemment nommé à la direction du Festival d’Avignon, ose une solution radicale : il faut tuer les fascistes. Bourreau ou victime, bien ou mal, les mots ont-ils encore un sens et un pouvoir d’action ?...

Lire l'article sur Mouvement

L'Humanité

Image de la critique de L'Humanité

lundi 17 octobre 2022

Vol au-dessus d’un nid d’antifascistes

Par Marie-José Sirach

Avec Catarina et la beauté de tuer des fascistes, Tiago Rodrigues interroge notre capacité – ou incapacité – à trouver les armes pour combattre le fascisme....

Lire l'article sur L'Humanité

La Parafe

Image de la critique de La Parafe

lundi 17 octobre 2022

Confronter les extrêmes, au péril du théâtre et de la pensée

Par Floriane Toussaint

Plusieurs spectacles de Tiago Rodrigues animent cette rentrée théâtrale : Dans la mesure de l’impossible aux Ateliers Berthier, Chœur des amants et Catarina ou la beauté de tuer des fascistes aux Bouffes du Nord. Les deux plus récents signalent un tournant politique dans la trajectoire du metteur en scène, jusque-là plutôt préoccupé de littérature (Bovary, The Way She Dies), d’offrir au théâtre son propre reflet (Sopro) ou d’explorer les fragilit...

Lire l'article sur La Parafe

LEFIGARO

Image de la critique de LEFIGARO

lundi 17 octobre 2022

Tiago Rodrigues, le théâtre superposé

Par Anthony Palou

Le nouveau directeur du Festival d'Avignon occupe les planches parisiennes avec trois pièces en cette rentrée. Édifiant, beau et déstabilisant....

Lire l'article sur LEFIGARO

Les recommandations des médias

Image de spectacle Un pas de chat sauvage
Image de Un pas de chat sauvage

Marie NDiaye, Blandine Savetier

du dim. 14/07/24 au dim. 21/07/24

Théâtre des Halles

Image de spectacle Final cut
Image de Final cut

Myriam Saduis

du dim. 14/07/24 au dim. 21/07/24

Théâtre Océan Nord

Image de spectacle Hedda - Variation contemporaine
Image de Hedda - Variation contemporaine
Image de spectacle Catarina et la beauté de tuer des fascistes
Image de Catarina et la beauté de tuer des fascistes