theatre-contemporain.net artcena.fr

Photo de Christophe Laluque

Christophe Laluque

France

Suivre aussi Christophe Laluque sur :

Presentation

Christophe Laluque débute le théâtre à 16 ans au Théâtre Populaire de Champagne. Ensuite, parallèlement à une maîtrise de Lettres au département théâtre de Paris X, il suit une formation de comédien avec Jean Brassat, Bruno Sachel, Marc Spilmann et Christian Jéhanin. Il est assistant ...

Lire la suite

Dernières critiques

illustration la critique Héros du quotidien en temps de guerre
légende de l'image uniquement pour lecteur d'écran (show-for-sr)

L'Insatiable

sam. 09 juin 2018

illustration la critique La guerre au ventre
légende de l'image uniquement pour lecteur d'écran (show-for-sr)

Les Trois Coups

jeu. 31 mai 2018

illustration la critique Comment trouver son chemin ? Comment grandir ?
légende de l'image uniquement pour lecteur d'écran (show-for-sr)

Télérama.fr

mer. 21 mars 2018

illustration la critique Comprendre l’exil à travers le regard d’un garçon
légende de l'image uniquement pour lecteur d'écran (show-for-sr)

L'Humanité

jeu. 24 août 2017

Derniers spectacles

Auteur , Metteur en scène

Le Dodo et le Voyageur
Image de spectacle Le Dodo et le Voyageur
Image de Le Dodo et le Voyageur

Christophe Laluque

du mar. 14/05/24 au jeu. 16/05/24

à Brétigny-Sur-Orge

Metteur en scène

Noir et humide
Image de spectacle Noir et humide
Image de Noir et humide

Jon Fosse, Christophe Laluque

du mer. 10/06/20 au dim. 14/06/20

à Paris

Metteur en scène

Mirad, un garçon de Bosnie
Image de spectacle Mirad, un garçon de Bosnie
Image de Mirad, un garçon de Bosnie

Christophe Laluque

du lun. 11/05/20 au mer. 13/05/20

à Paris

Metteur en scène , Conception

Vole entre les deux
Image de spectacle Vole entre les deux
Image de Vole entre les deux

Christophe Laluque

du jeu. 30/01/20 au ven. 31/01/20

à Colombes

Dernières vidéos ajoutées

Associées à Christophe Laluque

Miniature de la vidéo : "Noir et humide", m.e.s. Christophe Laluque, extrait
Vidéo "Noir et humide", m.e.s. Christophe Laluque, extrait