theatre-contemporain.net artcena.fr

Pas de photographie de cet auteur

Delphine Horvilleur

France

Dernières critiques

Image de Il n'y a pas de Ajar

Coup de Théâtre

mardi 05 septembre 2023

L’absence de certitudes

Par Véronique Tran

Pour sa première pièce de théâtre, Delphine Horvilleur, rabbin(e) et conteuse, fait le pari (risqué) d’un monologue au sous-titre un peu énigmatique : Monologue contre l’identité. Face aux revendications identitaires et communautaires de toutes sortes, elle nous montre que nous ne sommes jamais « ce que nous pensons être ».

Lire l'article sur Coup de Théâtre

Image de Il n'y a pas de Ajar

Sceneweb

vendredi 01 septembre 2023

Il n’y a pas de Ajar : plaidoyer contre l’identité

Par Vincent Bouquet

Delphine Horvilleur érige le fils fictif d’Emile Ajar en porte-voix de la lutte contre les « obsessions identitaires », mais peine, malgré la performance de la comédienne Johanna Nizard, à ne pas se laisser happer par les amalgames. 3 juillet 1981. Aux commandes d’Apostrophes, Bernard Pivot révèle, sans barguigner, l’une des plus grandes supercheries intellectuelles ......

Lire l'article sur Sceneweb

Image de Il n'y a pas de Ajar

WebThéâtre

dimanche 04 décembre 2022

Pas que

Par Corinne Denailles

Ceux qui la connaissent savent que Delphine Horvilleur est une raconteuse d'histoire exceptionnelle. Sa conviction que nous sommes faits de récits, des histoires qu'on nous a racontées, ou pas,…...

Lire l'article sur WebThéâtre

Image de Il n'y a pas de Ajar

Sceneweb

mercredi 21 septembre 2022

l n’y a pas de Ajar : plaidoyer contre l’identité

Par Vincent Bouquet

Aux Plateaux Sauvages, Delphine Horvilleur érige le fils fictif d’Emile Ajar en porte-voix de la lutte contre les « obsessions identitaires », mais peine, malgré la performance de la comédienne Johanna Nizard, à ne pas se laisser happer par les amalgames. 3 juillet 1981. Aux commandes d’Apostrophes, Bernard Pivot révèle, sans barguigner, l’une des plus...

Lire l'article sur Sceneweb

Image de Il n'y a pas de Ajar

Journal La Terrasse

mercredi 21 septembre 2022

Un monologue passionnant contre l’identité

Par Agnès Santi

Un texte fort, une interprétation magistrale : inspirées par Romain Gary, Delphine Horvilleur et Johanna Nizard créent leur propre entourloupe littéraire, incisive et hilarante. Sous-titrée "Monologue contre l’identité",  la pièce interroge passionnément.   ...

Lire l'article sur Journal La Terrasse